07 Mar2018
 

Frelon asiatique : nid primaire à J2En cette fin d’hiver, les frelons asiatiques ne sont pas encore sorti de leur torpeur, si ce n’est quelques téméraires osant affronter les derniers froids.

Les futures reines, aussi appelées fondatrices, vont bientôt entreprendre la construction de nouvelles colonies.

À partir du mois de mars, chaque fondatrice ayant survécu à la période hivernale commence seule la construction de son nid dans un lieu protégé : abri de jardin, auvent, carport, encadrement de fenêtre ou de porte, avancée de toit, grange, cache moineaux…

En début de saison, ce nid de taille réduite (quelques centimètres de diamètre) ne contient que quelques alvéoles dans lesquelles la fondatrice dépose ses œufs.

La fondatrice est seule pendant une trentaine de jours, jusqu’à l’apparition des premières ouvrières.

L’élimination du nid est donc facile à condition de s’assurer que la fondatrice soit bien dans son nid au moment de l’intervention.
Cette intervention peut se faire par des méthodes mécaniques (écrasement du nid et de sa fondatrice, aspiration) ou chimiquement.

Une intervention nocturne est donc conseillée pour s’assurer de la présence de la fondatrice.

Détruire un nid primaire en l’absence de sa fondatrice n’a aucun effet : elle aura tôt fait d’en construire un nouveau à quelque distance…

  • Le nid primaire sera éventuellement quitté pendant l’été si l’emplacement ne convient plus et ce quand le nombre d’ouvrières sera suffisant.
  • Cette migration sera suivie du développement du nid définitif qui contiendra jusqu’à 2000 insectes.
  • Ce nid définitif est souvent situé en hauteur ce qui rend les interventions de destructions difficiles et coûteuses.

Soyez donc vigilant dès le mois de mars pour une détection la plus précoce possible des nids.

  1. La page concernant le frelon asiatique.
  2. La page à propos du piégeage et la fabrication d’un piège à frelons asiatiques.